L’Atelier des Mobilités (D&A / Setec / 6-t / APRR) propose de s’appuyer sur le réseau magistral des autoroutes franciliennes pour transformer en profondeur des habitudes de mobilités à l’échelle de l’ile de France.

L’idée n’est pas d’imaginer un concept technologique renversant, mais de profiter de l’échelle inédite de réflexion qui offerte dans ce projet, pour imaginer un nouveau réseau régional de transports alternatifs à la voiture individuelle thermique, complémentaire du réseau de RER, train tram et bus existant.

La création d’un tel réseau permet de massifier des solutions innovantes qui restent aujourd’hui marginales, et d’offrir de nouvelles offres de transport efficaces en première et 2° couronne, réduisant de fait les inégalités territoriales.

Afin de rendre la création de ce nouveau réseau alternatif possible dans un temps restreint et faire jouer à plein l’effet de masse du réseau, le projet s’appuie sur quelques dispositifs législatifs et réglementaires relativement simples à mettre en œuvre. On peut notamment citer une réglementation poids lourd cohérente et hiérarchisée à l’échelle de l’ile de France, ainsi que l’adaptation des normes de vitesse à la réalité métropolitaine et francilienne.

Composé de voies HOV (haute occupation des voies) installées sur la totalité des tronçons du réseau autoroutier, ce nouveau réseau alternatif n’accueille que des modes de transport partagés tels que du covoiturage, des navettes autonomes, des bus urbains ou des cars express. L’enjeu est notamment d’augmenter significativement le nombre de personnes par véhicule (qui stagne aujourd’hui autour de 1,1), et de lutter ainsi efficacement contre la congestion des autoroutes.

Intimement connecté au réseau ferré magistral existant (RER et TER) et en projet (GPE) par des  hubs de mobilité regroupant parkings de vélos, flotte en autopartage, bus et tramways urbains, le réseau offre également à chaque interconnexion une gamme de services utiles au quotidien, adaptée à chaque secteur et permettant à tout un chacun d’optimiser son temps de déplacement (casiers de livraisons, coworking, commerces, services).

Un projet de végétalisation massif des abords du réseau magistral accompagne la création des HOV et permet de limiter la pollution atmosphérique, notamment grâce à la création de brumisateurs intégrés aux murs végétaux.

Carte de la consultation

La consultation porte sur les autoroutes, le boulevard périphérique et les voies rapides ou structurantes du Grand Paris. En plus de l’étude globale du réseau, il y a 12 focus territoriaux repartis entre les quatre équipes qui doivent illustrer concrètement les propositions.