Pour répondre aux attendus de la consultation, l’équipe NEW DEAL s’appuie sur une triple compétence :

1 | UN PÔLE « TRANSFORMATIONS »

(urbanisme, paysages, architecture)

Une équipe d’architectes urbanistes paysagistes connaissant des problématiques nombreuses et complexes du Grand Paris et ayant un savoir-faire en matière de transformation de l’espace public et des processus itératifs entre voiries et urbanisation. Ce pôle projection est constitué de Seura architectes qui à travers de nombreux projets, réalisations et publications (notamment « Paris Babel une mégapole européenne ») s’intéresse de façon continue au sujet des voies rapides. Il se complète avec Carles Llop, coauteur des travaux « avenues métropolitaines de la région Barcelone » et avec qui Seura a déjà travaillé, notamment durant la consultation sur la métropole Aix-Marseille-Provence et le binôme de paysagistes Anna Cervera et Maria Zahonero.

2 | UN PÔLE « INNOVATIONS »

(villes, services, design, technologies)

La collaboration avec l’agence d’ingénierie et de design Carlo Ratti Associati permet de confronter les hypothèses et travaux issus du MIT Senseable CityLab à la ville-monde parisienne. Process de simulation, gestion du réseau, démonstration sur les différentes structures urbaines des stratégies progressives d’incubation du numérique dans le réseau, mise en forme de vidéos pour l’exposition…

3 | UN PÔLE « MOBILITÉS »

(environnement, infrastructures, trafic, modèles économiques)

Une équipe aux profils multiples croise ses savoir faire aussi bien en termes de prospective (apportés par Leonard) que techniques (les filières spécialisées du groupe VINCI, INGEROP, des experts tels que Jean Coldefy, Ecov) en particulier sur les diagnostics et connaissance du réseau mais aussi pour mesurer les impacts espérés en termes de trafic et de modèles économiques, d’environnement.

Carte de la consultation

La consultation porte sur les autoroutes, le boulevard périphérique et les voies rapides ou structurantes du Grand Paris. En plus de l’étude globale du réseau, il y a 12 focus territoriaux repartis entre les quatre équipes qui doivent illustrer concrètement les propositions.